Vous êtes ici

L'Université de Strasbourg - Top départ le 1er janvier 2009

L'Université unique de Strasbourg, qui regroupe les trois universités strasbourgeoises actuelles, a été créée par un décret publié mercredi au Journal officiel, avant d'entrer pleinement en vigueur le 1er janvier.

 CUS"C'est une sorte de fusée à deux étages qui permet d'assurer une continuité administrative et d'éviter une vacuité du pouvoir" avant l'entrée en vigueur de la nouvelle structure au 1er janvier, a indiqué à l'AFP Alain Beretz, président de l'Université Louis-Pasteur.

Le décret "portant création de l'université de Strasbourg" précise que les trois universités actuelles continueront d'assurer toutes leurs activités jusqu'au 1er janvier et que leurs biens, droits et obligations seront transférés à cette date à l'Université de Strasbourg (UdS).

L'Université de Strasbourg aura, quant à elle, deux tâches essentielles d'ici le 31 décembre: voter ses statuts et adopter son budget 2009.

Une assemblée constitutive provisoire, dont la première réunion est prévue en septembre, est instituée par ce décret au sein de l'université pour adopter les statuts de l'établissement. Un administrateur provisoire sera nommé par le recteur de l'académie de Strasbourg, chancelier des universités.

L'université fusionnée de Strasbourg deviendra la plus grande de province en France, avec quelque 43.000 étudiants et 4.000 à 5.000 enseignants, chercheurs et personnels administratifs (IATOS).

D'autres projets de fusion tels qu'à Marseille donneront naissance à des universités uniques de plus grande taille mais ils sont nettement moins avancés que Strasbourg.

L'offre de formation sera très large, avec une cinquantaine de licences et une soixantaine de masters.

Les trois universités de Strasbourg sont Marc-Bloch (UMB, langues, sciences humaines) qui compte 9.500 étudiants, Louis Pasteur (ULP, sciences, économie, médecine), 18.500 étudiants, et Robert Schuman (URS, droits, sciences politiques et IUT), 12.500 étudiants.

Partager