Vous êtes ici

Cinq des trente jeunes chercheurs français récompensés par le Conseil Européen de la Recherche exercent en Alsace

Créé en 2007 afin d'encourager des projets de recherche fondamentale "aux frontières de la connaissance", le Conseil Européen de la Recherche dispose d'un budget de 7,5 milliards d'euros.

ChercheurPour sélectionner les meilleurs jeunes chercheurs européens, destinataires de cette manne, le Conseil a lancé un concours à l’échelle du continent, suscitant 9.167 dépôts de dossier.

Au terme d’un processus de sélection drastique, 300 jeunes chercheurs européens ont été choisis, dont 30 travaillent dans des laboratoires français.

Cinq d'entre eux exercent en Alsace.

Olivier Voinnet et Arp Schnittger travaillent à l’Institut de biologie moléculaire des plantes à Strasbourg, sur le développement embryonnaire et les mécanismes de contrôle de la croissance des plantes.

Hélène Puccio étudie les maladies rares, comme l’ataxie de Friedreich, à l’IGBMC (Illkirch-Graffenstaden).

Nicolas Wissinger, accueilli à l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires de Strasbourg, s’intéresse à la manière dont les biomolécules s’assemblent naturellement et comment ce phénomène provoque des réactions biologiques.

Enfin, le projet de François Rousseau, du Laboratoire des sciences de l’image, de l’informatique et de la détection, concerne l’analyse et la modélisation du développement cérébral du fœtus et du nouveau-né.

Cinq sur trente : belle performance pour la plus petite région française, qui illustre - si besoin était - la qualité de la recherche alsacienne !

En savoir plus :

Partager