Vous êtes ici

Une université unique à Strasbourg en 2009

Pour plus d’efficacité et de compétitivité.

EtudiantsAu 1er janvier 2009, il n'y aura plus l'Université Louis Pasteur (Strasbourg I), l'Université Marc Bloch (Strasbourg II) et l'Université Robert Schuman (Strasbourg III) mais une seule et même université.

"L'ambition est d'accroître la qualité et l'attractivité du site universitaire strasbourgeois et de le rendre plus compétitif dans le contexte d'une concurrence européenne et internationale accrue", précisent les dirigeants des universités.

Ils promettent de "meilleures conditions de travail" aux étudiants, enseignants chercheurs et autres personnels, grâce à l'accès à un "potentiel scientifique de recherche et à un ensemble de formations parmi les plus vastes et les plus cohérentes de France".

Les présidents des universités strasbourgeoises garantissent aussi "le maintien des filières et des moyens actuels", et même "un soutien accru de l'Etat", soit des "augmentations de crédits et de postes, permettant les innovations souhaitables, tant en matière pédagogique que sur le plan de l'administration et de la gestion".

Parallèlement à ce processus d'unification, doit se mettre en place un pôle de recherche et d'enseignement supérieur (PRES) Alsace.

Il associera organismes de recherche, établissements d'enseignement supérieur (y compris ceux de la confédération européenne des universités du Rhin supérieur, regroupant les universités de Bâle, Fribourg, Karlsruhe, Strasbourg et Mulhouse), Collectivités et monde socio-économique, pour une meilleure concertation en matière de formation et de recherche.

En savoir plus :

Partager