Vous êtes ici

600 scientifiques discutent à Strasbourg les domaines touchant à la matière condensée

Cette semaine se retrouvent à Strasbourg plusieurs centaines de scientifiques dans le cadre d'une biennale érudite sur la « matière condensée », organisée par la Société française de physique.

 J.-L. Stadler CG67Déjà la rentrée à l'université Louis-Pasteur ? En tout cas, un sacré remue-méninges a lieu actuellement sur le campus de l'Esplanade à Strasbourg. En piste : 600 scientifiques, dont une forte proportion de doctorants (en préparation de leur doctorat). Au menu : séances plénières et mini-colloques (une trentaine), pour faire le point en France sur les recherches conduites dans les domaines touchant à la matière condensée. 

C'est quoi, cette fameuse matière condensée ? Un panel très large de disciplines touchant au tout-petit est concerné par le sujet, depuis les nanosciences jusqu'à la physique-chimie, la physique-biologie et l'étude des matériaux.

Le rendez-vous est le 11e du genre en France. Mais une première en Alsace. Bernard Carrière, président du comité d'organisation, y voit « une reconnaissance de la place qu'occupent les laboratoires alsaciens, regroupés au sein du pôle matériaux et nanosciences ».

Raison pour laquelle ces rencontres bénéficient du soutien tant de l'université Louis-Pasteur bien sûr, qui ouvre son campus aux congressistes, que de l'université de Haute-Alsace, de la Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg, de la région Alsace et du conseil général du Bas-Rhin.

A noter que les spécialistes ne sont pas les seuls concernés. Une conférence publique est prévue demain jeudi à 18h à l'Institut de physique, 5, rue de l'Université, à Strasbourg. Roger Maynard, physicien de la matière condensée, parlera des problèmes d'éthique en nanosciences, et notamment du décalage croissant entre les progrès techniques et leur acceptation par la société.

Avec un trait particulier à notre époque : la distinction entre naturel et artificiel s'estompe de plus en plus...

Partager