Vous êtes ici

Le Président Kennel relance la coopération économique avec le Manitoba

Le 11 février, à l'Hôtel du Département, le Président du Conseil Général du Bas-Rhin Guy-Dominique Kennel recevait Diane Gray, émissaire du Premier Ministre manitobain Gary Doer, et Mariette Mulaire, directrice générale de l'ANIM, équivalent manitobain de l'ADIRA.

 J.-L. Stadler CG67Entouré de plusieurs élus : René Haag, Pierre Bertrand, Louis Becker..., le Président s'est renseigné sur le bilan* de la coopération Bas-Rhin/Manitoba - entamée par son prédécesseur - et a demandé un renforcement sur deux axes qui lui tiennent particulièrement à coeur : les "green et cleantechs" (développement durable) et les technologies au service du confort des personnes âgées et de leur maintien à domicile, secteur porteur où le Canada fait figure de précurseur.

Le Président Kennel devrait recevoir en juin 2009 le ministre manitobain du commerce puis se rendre lui-même au Canada pour le salon Futurallia, avec une délégation économique.

*C'est l'ADIRA qui est chargée depuis l'origine du volet économique de cette coopération, dorénavant appuyée par Alsace International. Après l'implantation de l'IRCAD à l'Hôpital Général de Saint-Boniface à Winnipeg, ce sont plusieurs familles alsaciennes qui se sont installées dans la capitale manitobaine et y prospèrent dans l'artisanat ou la restauration.

La coopération a par exemple permis d'ouvrir les portes de la régie des alcools de la province aux vins des Caves de Cleebourg ou de faire entre le houblon strisselspalt bas-rhinois dans plusieurs brasseries de l'Ouest canadien. Autre exemple : suite à un partenariat entre Lycée hôtelier d'Illkirch et hôtels/restaurants manitobains, la gastronomie alsacienne progresse chez nos amis canadiens et cela pourrait ouvrir des voies pour nos PME exportatrices agroalimentaires.

Par ailleurs, une fois par mois, les communautés TIC bas-rhinoise et manitobaine se retrouvent pour échanger, au cours d'une visioconférence organisée au Centre Européen d'Etudes du Diabète par l'association CIENTICA, présidée par le conseiller général Serge Oehler.

Partager