Vous êtes ici

Innover pour rebondir : les CCI d'Alsace se mobilisent

« En synergie avec tous les acteurs régionaux de la recherche et du transfert de technologie, les Chambres de commerce et d'industrie (CCI) d'Alsace font feu de tout bois auprès des entreprises pour les entraîner sur les chemins de l'innovation.

www.strasbourg.cci.fr« Dans la période de crise que nous traversons, l'un des seuls moteurs de croissance est celui de l'innovation, les entreprises n'ont plus le choix », lâche Jean-Pierre Lavielle, président de la Chambre régionale de commerce et d'industrie et président délégué de celle de Mulhouse. [...] Les CCI d'Alsace ont concocté un nouveau programme Alsace 2010-2012.

Le précédent programme avait permis de sensibiliser et de mobiliser près de 1 400 entreprises, de Wissembourg à Saint-Louis. Au total, 67 activités innovantes ont été créées, 60 % dans le cadre de développement d'entreprises, 40 % ont généré de nouvelles firmes. Aussi bien dans les technologies de l'information que dans l'environnement et la valorisation de déchets. « Notre volonté, répète Jean-Pierre Lavielle, est de faire de l'Alsace un territoire d'innovation ». Un vœu commun de la Région Alsace qui a mis sur pied le 4 décembre dernier une « stratégie régionale de l'innovation ».

Mardi, le président André Reichardt sera d'ailleurs à Vieux-Thann, chez Fondis, pour détailler cette stratégie. Avec, pour bras armé, l'Agence régionale de l'innovation présidée par Jean-François Evellin.

Cela dit, bien des chefs d'entreprises avouent leur perplexité vis-à-vis du foisonnement d'acteurs et d'opérateurs régionaux qui s'occupent tous d'innovation et de transfert de technologie : de Connectus au CEEI, du Centre régional de veille stratégique au réseau Enterprise Europe Network en passant par les CRITT ou des privés tels que Activis. A tel enseigne qu'il existe un « Pass Innovation » pour les recenser tous.

« C'est une richesse de l'Alsace, tous ces gens se connaissent, travaillent en réseau », argumentent ensemble Sophie Rohfritch, vice-présidente du conseil régional et Jean-Pierre Lavielle. « En fait, pour les chefs d'entreprise, chacun de ces acteurs est une clé d'entrée au réseau, il les orientera naturellement », ajoute le patron régional des CCI qui ne croit pas à la formule magique du « guichet unique ». A cet égard, il relève qu'un récent audit a montré que l'Alsace était la région française où les connections entre le monde de la recherche et celui des PME étaient les plus efficaces. »

Source : Christian LIENHARDT, Innover pour rebondir, DNA n° 22, mercredi 27 janvier 2010

Partager