Vous êtes ici

Les parfums Lalique fêtent leurs 20 ans

A l'occasion du 20ème anniversaire de Lalique Parfums, la célèbre Maison réédite le flacon de cristal "Chèvrefeuille" lancé en 1992.

René Lalique, "l'inventeur du bijou moderne"

"Lorsque René Lalique commence sa carrière de bijoutier, l'originalité et l'inspiration sont délaissées au profit de la somptuosité et de la profusion des pierres précieuses. Les créations révolutionnaires de René Lalique feront de lui le maître du bijou "Art Nouveau". " (extrait du site officiel de la Maison Lalique)
René Lalique, célèbre pour ses créations de bijoux, a créé son atelier en 1890 et lançé ses premiers flacons de parfums en 1895. En 1918, il construit une usine de verre à Wingen-Sur-Moder en Alsace, toujours en activité depuis.

20ème anniversaire

En 1992, la petite-fille de René Lalique, Marie-Claude Lalique, lançait le premier parfum de la marque « Lalique Parfums ». A l'occasion de son 20ème anniversaire, une double réédition du flacon de cristal « Chèvrefeuille » est proposée : un format 40ml (870 €) et un format 600ml (6 700 €), respectivement en édition limitée à 350 et 50 exemplaires.

Les musées Lalique dans le monde et en Alsace

Lalique fait partie du patrimoine artistique et culturel national et international. L'oeuvre de René Lalique est présente dans plus de 40 musées à travers le monde. Ainsi, des collections prestigieuses de bijoux Lalique sont mises en valeur au musée Gulbenkian de Lisbonne, au musée des Arts Décoratifs de Paris ou au musée Lalique d'Hakone au Japon pour ne citer qu'eux.
Le musée Lalique de Wingen-sur-Moder (Bas-Rhin), en Alsace, a pris le parti de mettre en valeur l'ensemble de la création de l'artiste, en mettant principalement l'accent sur ce qu'est la production Lalique à Wingen-sur-Moder : le verre et le cristal.
Dessiné par l'architecte de renommée internationale Jean-Michel Wilmotte, ce musée de 900 m² accueille plus de 550 pièces créées par René Lalique. Unique en Europe, ce nouveau musée, ouvert le 2 juillet 2011, est labellisé Musée de France.

A consulter

Sources

Partager