Vous êtes ici

"Strasbourg 1 400, un foyer d’art dans l’Europe gothique"

Une exposition exceptionnelle, à découvrir d’urgence au Musée de l’œuvre Notre-Dame.

L'exposition Strasbourg 1 400 à découvrir d’urgence au Musée de l’œuvre Notre-DameL'exposition "Strasbourg 1400", qui attire les amoureux d’art de l’Europe entière ces jours-ci, réunit une centaine d'oeuvres et de documents démontrant que la ville fut l'une des capitales du style que l'on appelle "gothique international", tant il régna largement.

A la seule vue de la cathédrale de Strasbourg, dont la tour octogonale et la flèche si complexe et si légère ont été construites dans la première moitié du XVe siècle et dont la hauteur et la grâce ont été vite renommées en Europe, on imagine la vitalité artistique de la capitale alsacienne à cette époque.

Ville libre d'Empire, responsable de sa politique et de sa sécurité, Strasbourg comptait alors une vingtaine de milliers d'habitants, une bourgeoisie de négociants et de banquiers, une aristocratie de patriciens. Le Rhin était la voie des échanges, l'Alsace la campagne pourvoyeuse de grain et de vin.

Du milieu du XIVe à celui du XVe siècle, aucun événement grave ne menace, ni siège ni famine. Dans ces conditions, couvents et églises s'élèvent, ordres et confréries commanditent des retables, sculptures et peintures fleurissent : l’exposition illustre cette période heureuse.

On découvrira tout particulièrement le "Jardin de paradis" et la "Vierge aux fraisiers", dont l’auteur reste inconnu, ou encore la remarquable "Crucifixion au dominicain", attribuée à Hermann Schadeberg et datée d'autour de 1410.

Partager