Vous êtes ici

L'Alsace prépare sa transition énergétique

Le Conseil Régional d'Alsace a décidé de signer une convention avec l'Etat, d'une durée de quatre ans, pour une application anticipée du Grenelle de l'Environnement et la réussite de la transition énergétique de l'Alsace.

 J.-L. Stadler CG67Depuis 1998, la Région s'est engagée dans une politique ambitieuse et dynamique relative à la problématique énergétique. D'abord concentrée sur le développement des énergies renouvelables (bois-énergie, énergie solaire...), l'action de la Région s'est doublée, depuis 2005, d'un effort particulier pour la promotion des bâtiments basse consommation (BBC) et de l'efficacité énergétique : il s'agit avant même de remplacer les énergies fossiles par des énergies renouvelables, d'utiliser au mieux les sources d'énergie soumises à la rareté.

Cette politique ambitieuse a pu être conduite grâce à la mobilisation importante des crédits régionaux, auxquels se sont ajoutées les dotations de l'ADEME (agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), dans le cadre d'un partenariat très étroit. Depuis 2004, les fonds européens FEDER ont été mobilisés dans le cadre du programme énergivie, ce qui a permis de démultiplier cette politique et de lui donner une nouvelle ampleur.

Le Grenelle de l'Environnement, dont le processus s'est achevé le 25 octobre 2007, s'est traduit dans une première loi votée par l'Assemblée Nationale le 21 octobre 2008.

Dans la mesure où les ambitions du Grenelle rejoignent directement la politique conduite par la Région Alsace en matière d'énergie, le principe d'une signature de convention entre le Ministère de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables et la Région Alsace avait été arrêté dès septembre 2007, par Jean-Louis Borloo et Adrien Zeller, à l'occasion du Conseil des Ministres qui s'était tenu à Strasbourg.

L'objectif de cette convention est ainsi, à la fois de conforter la stratégie développée par la Région et d'optimiser en Alsace l'impact des nouvelles lois Grenelle dans le domaine de l'énergie. La convention renforcera l'action conjointe de la Région et de l'ADEME en faveur des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique.

Les principales dispositions de la convention se traduisent, grâce à la création d'un fonds chaleur, par le doublement du budget alsacien de l'ADEME, qui passera de 3 à 6 M€ par an, et par la création de deux nouveaux dispositifs régionaux d'interventions complémentaires des aides de l'Etat, sous forme d'appel à projets.

Partager