Vous êtes ici

La Cour du Corbeau a rouvert ses portes

La Cour du Corbeau, joyau du patrimoine strasbourgeois converti en hôtel quatre étoiles, accueille ses premiers clients vendredi après plusieurs décennies de léthargie et deux ans de travaux, a-t-on appris mercredi auprès de la direction.

La Cour du CorbeauLe groupe familial strasbourgeois Scharf avait acquis en 2007 cette hôtellerie construite en 1528 qui accueillit pendant trois siècles une foule de personnages célèbres comme le roi Jean-Casimir de Pologne, le roi Frédéric II de Prusse ou l'empereur Joseph II d'Autriche, venu sous un pseudonyme.

Aujourd'hui, après d'énormes travaux qui ont préservé la beauté de ce monument historique, l'hôtel abrite 57 chambres et suites pour des prix allant de 150 à 705 euros, ainsi qu'un restaurant et des salons.

L'ancienne hostellerie, qui porte en guise d'enseigne une statuette de corbeau, est sans doute le plus bel ensemble de bâtiments à colombages de la Renaissance à Strasbourg, avec des poutres et balustres sculptées, des galeries superposées et un puits disposés sur une superficie de 17 ares, tout près du Palais Rohan et de la cathédrale.

La Cour du Corbeau accueillit une poste de chevaux au 18e siècle, et lorsque l'hôtellerie ferma ses portes en 1854, une verrerie s'installa dans ses murs, marquant le début d'une lente dégradation.

Les bâtiments complètement délabrés avaient été rachetés par la ville de Strasbourg en 1981 et en 1998 avant d'être cédés pour 700.000 euros à la famille Scharf, déjà propriétaire de deux hôtels de luxe, le Régent Contades et le Régent Petite France, implantés dans des bâtiments historiques de la ville.

Source : AFP tj/pad/DS

Partager