Vous êtes ici

Vignoble solidaire

Un viticulteur alsacien et un viticulteur allemand ont procédé mercredi à l'embouteillage de la première cuvée franco-allemande baptisée "Vin des deux rives" en français, "Zweiländer Wein" en allemand, dans le cadre d'une opération du quotidien L'Alsace.

 CIVAPour souligner le caractère symbolique de ce projet destiné à promouvoir le vignoble des deux régions voisines, le Français François Meyer et l'Allemand Wolfgang Zähringer de Heitersheim (Pays de Bade) ont effectué l'embouteillage sur un bateau, le Weinland Baden, au milieu du Rhin. Les deux viticulteurs avaient échangé des raisins lors de vendanges communes effectuées le 22 septembre 2007, soit 500 kg de riesling alsacien et 500 kg de Grauburgunder (pinot gris) badois.

Le produit de la vente doit financer la construction d'un puits au Sénégal.

Le riesling provient d'une parcelle plantée en 1950 à Blienschwiller (Bas-Rhin) sur la "Bachstreng", un terroir de sables, issus des arènes granitiques du Winzenberg, sur des argiles profondes. Le pinot gris vient de Heitersheim à 20 km au sud de Fribourg-en-Brisgau. Il est issu d'une parcelle de vignes, au sol argileux, âgées de 24 ans.

Chaque viticulteur a réalisé un assemblage en vinifiant les raisins livrés avec une quantité équivalente de raisins de sa récolte propre. Selon les viticulteurs, les deux assemblages affichent des caractères voisins, avec cependant de "subtiles nuances". Le mélange des deux assemblages présente néanmoins selon eux, "la plus belle harmonie".

Ce vin franco-allemand est présenté comme un vin de table produit à partir de raisins français et allemands. Pour éviter toute confusion avec les AOC Alsace il sera embouteillé dans des bouteilles de type Bordeaux.
La cuvée est limitée à deux lots d'environ 1.000 bouteilles et fera l'objet d'une vente par souscription à raison de 12,50 euros par bouteille.

Partager