Vous êtes ici

Portrait d’Ambassadeur - Quentin Naegelen

Rencontre avec Quentin Naegelen, Directeur d'Alsace eSport Arena.

Vous êtes membre du Club des Ambassadeurs d'Alsace. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de votre engagement ?

« J’ai découvert le club à travers un événement et j’ai rencontré beaucoup de gens d’univers tout à fait différents, j’ai passé une superbe soirée. Je me suis ensuite inscrit sur le site afin de recevoir la newsletter.  J’aime bien aussi l’idée de réseautage local, cela peut créer pas mal d’opportunités ! »

DRPouvez-vous nous décrire votre activité ?

« Je vais ouvrir en mars à Strasbourg la plus grande gaming arena d’Alsace entièrement dédiée à l’esport. Il s’agit de la pratique compétitive de jeux vidéo (ex : Counter-Strike, League of Legends, Fifa, etc.). L’esport connaît un essor phénoménal et je souhaite ancrer le centre dans une vraie volonté de développement territorial. Je l’ai donc naturellement appelé l’Alsace Esport Arena. L’objectif du centre étant d’accompagner les joueurs locaux de tout âge à se développer en étant encadrés. Ceci les poussant à sortir de chez eux afin de leur permettre à leur tour de se créer un réseau IRL (in real life comme on dit dans le milieu). De plus, l’arène disposera d’une tribune dirigée vers un grand écran et une scène permettant à tous de profiter du spectacle lors d’évènements spéciaux ou tournois. Le club aura aussi une vocation pédagogique en aidant les parents de joueurs ou joueuses à mieux comprendre cette pratique. »

Quel a été votre parcours ?

« J’ai été initié très jeune en voyant mon frère aîné jouer à Counter Strike. A 10 ans, je jouais régulièrement et à 13 ans j’ai participé à mon premier grand tournoi. Par la suite, je suis devenu joueur professionnel sur Trackmania (jeu de voiture) en rejoignant de grandes équipes européennes jusqu’à devenir coach pour une équipe scandinave avec laquelle j’ai notamment remporté la coupe du monde par équipe en 2008. En parallèle, j’ai été diplômé de l’EM Strasbourg puis salarié d’EF Education, leader sur le marché des séjours linguistiques. L’évolution du secteur du jeu vidéo des dernières années et plus particulièrement de l’esport a réveillé mon désir d’entreprendre et de vivre de ma passion. J’ai donc décidé il y a un an de « tout quitter » et de suivre mon intuition. »

Comment s'exprime votre engagement en faveur de l'Alsace ?

« Il y a encore peu de structures telles que l’Alsace Esport Arena et c’était pour moi une évidence de créer ce projet ici, en Alsace. Grâce à cet établissement, je souhaite promouvoir les talents régionaux que ce soit en France voire même à l’international. J’aurais aimé avoir ce type d’opportunité étant plus jeune et je ne peux qu’espérer offrir cela à tous les Alsaciens qui en ont l’envie. »

Êtes-vous alsacien d'origine ou de cœur ?

« Les deux ! Je suis né à Mulhouse de parents alsaciens et j’ai vécu plus de 8 ans à Strasbourg. J’ai passé une année à Londres et deux années à Bruxelles et je suis toujours revenu sur mes terres. Faire naître mon projet en Alsace et mettre ce nom au cœur de cette structure sont d’autres preuves de cet attachement à ma région natale. »

Qu'est-ce qui vous plaît le plus en Alsace ?

« Sa situation géographique optimale, ses vignobles, ses winstubs, des paysages à couper le souffle, sa variété, l’Alsace est comme un beau panier garni. »

S'il n'était possible d'utiliser qu'un seul argument, lequel choisiriez-vous pour inciter un de vos contacts à venir en Alsace ?

« Vivre bien sûr ! Tout le reste en découlera. »

Quels sont vos « outils » pour vendre l'Alsace ?

« Mes expériences et ma tchatche. »

Si l'Alsace était...

  • Un moment ? « Bob Marley au Rhenus, le 9 Juin 1980. »
  • Une histoire ? « La belle et la bête. »
  • Un cadeau ? « Un gewurtz. »
  • Un sens ? « Le goût. »
  • Une personne ? « Kansas of Elsass. »

Un mot pour la fin ?

« Jetzt geht's los. »

Partager