Vous êtes ici

Bernard KUENTZ, Directeur de la Maison de l’Alsace

« J’ai été embarqué dans le tourbillon initié par l’Adira, en devenant un relais économique pour l’Alsace. »

 

 Bernard Kuentz, Maison de l’Alsace

1) Bernard, vous êtes l’un des Partenaires du Club des Ambassadeurs d’Alsace. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de votre engagement ?

J’ai été embarqué dans le tourbillon initié par l’Adira, en devenant un relais économique pour l’Alsace.

 

2) Vous êtes également Directeur de la Maison de l’Alsace. Pouvez-vous nous décrire votre activité ?

En trois mots : économie, tourisme et culture.
En résumé : promouvoir l’Alsace sous toutes ses facettes et servir de relais pour l’économie régionale.


3) Quel a été votre parcours ?

Un slalom spécial entre public et privé, de l’hôtellerie-restauration vers la promotion de la région en passant par des activités, tels que le journalisme, le consulting et l’enseignement.

 

4) Comment s’exprime votre engagement en faveur de l’Alsace ?

Tous les matins en me rasant, je me dis que je dois aider ma région, favoriser son développement et susciter la création d’emploi.

Comme j’ai la chance et l’honneur d’exercer cela au niveau professionnel, je me fais un devoir d’engagement à 200 %.

 

5) Etes-vous Alsacien d’origine ou de cœur ?

Mon accent atteste mon origine, mais j’apprécie particulièrement les non-alsaciens fan de la région et il y en a beaucoup.

 

6) Qu’est-ce qui vous plait le plus en Alsace ?

Son humour assez particulier, teinté de polémique et d’autodérision.
Sa cathédrale à une seule flèche aussi symbolique pour l’Alsace que la tour Eiffel pour Paris.

 

7) S’il n’était possible d’utiliser qu’un seul argument, lequel choisiriez-vous pour inciter un de vos contacts à venir en Alsace (pour visiter, étudier, travailler ou vivre) ?

La fiabilité à tous les niveaux, dire OUI suffit et les choses se font.

 

8) Quels sont vos « outils » pour vendre l’Alsace ?

  • ses attraits esthétiques
  • son sens du sérieux


9) Si l’Alsace était…

  • Un moment ? Une bonne bière à l’ombre de la cathédrale ou dans une ferme auberge
  • Une histoire ? Celle de nos grands-parents, obligés de changer 3 fois de nationalité sans être déboussolés
  • Un cadeau ? Une bouteille d’eau de VIE, le seul médicament contre la mort
  • Un sens ? La vue par exemple, la descente de la vallée de la Zorn en TGV
  • Une personne ? Une jolie blonde avec des grandes oreilles


10) Un mot pour la fin ?

Qu’on arrête les chamailleries pour redevenir conquérant et performant.

**********

Merci, Bernard, d'avoir accepté de témoigner à propos de votre expérience en Alsace !

Découvrez le site de la Maison de l'Alsace à Paris.

- téléchargez notre "Ambassadaire" d'anniversaire ! -

Partager