Vous êtes ici

Portrait du jour : Dominique Mathern, Belgique

Dominique Mathern, Membre de l'APA Belgique, répond à 10 questions à l'occasion de nos 4 ans !

dominique mathern

1) Dominique, vous êtes membre de l'Union Internationale des Alsaciens (UIA). Pouvez-vous nous expliquer les raisons de votre engagement ?

Lorsque je suis arrivé en Belgique en 1998, j'ai rapidement pris contact avec l'APA, car c'était tout naturel de m'engager dans la promotion de l'Alsace. Pour moi, la vie associative est très importante et à chaque fois qu'une occasion se présente, j'essaie d'apporter ma contribution.

2) Quels sont vos « outils » pour vendre l'Alsace ?

L'APA et l'UIA sont certainement des structures très importantes pour moi, car elles permettent d'organiser des manifestations de qualité et de grande ampleur.

J'ai constitué une pochette avec des informations touristiques en néerlandais (hébergement, circuits randonnées, recettes, restaurants, Noël en Alsace, etc....), que je mets à disposition de mes amis et connaissances, pour préparer un voyage ou pour découvrir les richesses de l'Alsace.

Et puis, il y a mon four à bois (bois doré) pour la tarte flambée. Un four comme autrefois dans les fermes, pour faire un flammkueche à l'ancienne comme les faisait ma grand mère !

3) Vous êtes également Membre de l'APA Belgique. Pouvez-vous nous décrire vos actions ?

Nos actions sont multiples. René Guth et Remy Bossert ont déjà décrit plusieurs activités dans ces colonnes, mais j'aimerai revenir sur une manifestation de grande envergure qui a eu lieu en 2008 à Anvers : La quinzaine française : le temps de l'Alsace.

32 manifestations ont été organisées en 15 jours, dont :

  • concerts du Parlement de Musique, de la Chapelle Rhénane, de l'Atelier Vocal d'Alsace et du groupe rock strasbourgeois Weepers Circus
  • journée portuaire pour 32 entreprises alsaciennes (56 personnes)
  • village & marché alsacien sur la grand'place à Anvers (avec une Bugatti type 35)
  • exposition d'incunables, théatre, échange universitaire, etc.
  • en finale : présentation du spectacle d'Aquatic Show devant l'hôtel de ville d'Anvers

Nous avons eu un soutien important de la région et ce fut un grand succès !

De mon coté, je suis intervenu à la radio et dans la presse locale pour présenter l'Alsace en néerlandais, y compris pour présenter la tarte flambée dans le mensuel d'une importante grande surface. J'ai également réalisé la maquette de l'avion Bugatti 100P pour le centenaire Bugatti à Bruxelles (25 000 visiteurs) et très prochainement aura lieu le premier vol d'une reproduction de cet avion par mon ami Scotty. Mon objectif étant de faire ramener l'avion Bugatti en Alsace pour une présentation et démonstration en vol.

Et il reste toujours des opportunités de promotion pour le futur.

4) Quel a été votre parcours ?

Après mes études à Strasbourg et à Paris, j'ai fait mon service militaire au 152 RI à Colmar, puis j'ai commencé ma carrière chez Heppner à Strasbourg avant d'intégrer leur filiale à Anvers.

J'ai pris la direction de l'agence et, au bout de 4 ans, j'ai rejoins le groupe Bolloré à Anvers dans différentes fonctions. En 2006, j'ai crée CEGEC LOGISTICS puis en 2009 LOGIKX SHIPPING NV avec un ami français.

Nous organisons des transports de conteneurs en maritime, de l'aérien et affrêtons des navires entre 4 000 et 45 000 tonnes pour le vrac.

Une grande partie de notre clientèle se trouve d'ailleurs en France. Nous sommes en quelque sorte à la porte d'entrée et/ou de sortie !

5) Pour vous, quel serait le symbole de l'Alsace en Belgique ?

Faire voler l'avion Bugatti en Belgique !

On parle de l'avion d'Ettore Bugatti, mais en fait, c'est un ingénieur belge, Louis de Monge, qui l'a dessiné.  

6) Qu’est-ce qui vous plait le plus en Alsace ?

Sans hésitation, ce sont les villages fleuris et la campagne verdoyante ! 

7) Qu'est-ce qui vous manque le plus quand vous quittez l'Alsace pour la Belgique ?

Les vallons et l'espace de la campagne.

8) S'il n'était possible d'utiliser qu'un seul argument, lequel choisiriez-vous pour inciter l'un de vos contacts à venir en Alsace (pour visiter, étudier, travailler ou vivre) ?

Découvrez la douceur de vivre en Alsace !

9) Si l’Alsace était…

  • Un moment ? La rosée du matin
  • Une histoire ? Hortus Deliciarum
  • Un cadeau ? La cigogne ! L'emblème de l'Alsace
  • Un sens ? Pour la beauté et la diversité des paysages
  • Une personne ? Adrien Zeller, qui a été un ambassadeur de l'Alsace infatigable. Homme de terrain, il était toujours prêt à soutenir les projets de promotion.

10) Un mot pour la fin ?

A l'étranger, même en vacances, lorsque vous dites que vous êtes Alsacien, vous avez immédiatement un crédit de confiance et de sympathie. Un vrai passeport qui vous ouvre des portes... Les portes de l'amitié !

******

Merci, Dominique, d'avoir accepté de répondre à nos questions !

Partager