Vous êtes ici

Manou Massenez

Rencontre avec Manou Heitzmann Massenez, de la Distillerie Massenez.

Vous êtes membre du Club des Ambassadeurs d'Alsace. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de votre engagement ?

DR« L’amour de Alsace, née en Alsace, vivant en Alsace. En outre, voyageant dans le monde entier pour mon métier, je suis déjà Ambassadrice de l’Alsace depuis plus de 30 ans ! »

Pouvez-vous nous décrire votre activité ?

« Directeur export de Massenez eaux de vie de fruits d’Alsace, les liqueurs Massenez sont présentes dans 156 pays (88% d’export), de nombreuses compagnies aériennes (Air France, Lufthansa, British Airways, etc.), les boutiques d’aéroport et dans toute la gastronomie.

L’eau de vie la plus connue est la Framboise Sauvage, élaborée par mon grand-père, Eugene Massenez, pour la 1ere fois en 1913. »

 © François NussbaumerQuel a été votre parcours ?

« De formation d’œnologue, je suis également professeur professionnel pour l’IUFM formation de Maitre (futur professeur école hôtelière), professeur à école hôtelière mondiale TSUJI de Tokyo, et conférencière sur les eaux de vie d’Alsace. »

Comment s'exprime votre engagement en faveur de l'Alsace ?

« Ma famille fait des eaux de vie d’Alsace depuis 4 générations. J’ai baigné dedans depuis ma naissance, donc il n’y a plus à justifier. »

Êtes-vous Alsacien(ne) d'origine ou de cœur ?

« D’origine et de cœur. »

Qu'est-ce qui vous plaît le plus en Alsace ?

« Le sens des valeurs, la beauté et la richesse de la région. »

S'il n'était possible d'utiliser qu'un seul argument, lequel choisiriez-vous pour inciter un de vos contacts à venir en Alsace ?

« Les inviter à passer un weekend en Alsace. »

Quels sont vos outils pour vendre l'Alsace ?

« La découverte. »

Si l'Alsace était...

  • Un moment ? « L’automne. »
  • Une histoire ? « Les 2 Mathilde et Sainte Odile. »
  • Un cadeau ? « Les spécialités culinaires, un repas. »
  • Un sens ? « La Vue. »
  • Une personne ? « Gutenberg, car je suis passionnée de lecture. J’ai toujours un livre avec moi, une vraie compagnie pendant mes voyages. »

Un mot pour la fin ?

« HOPLA S’GILT. »

Crédit photo : © François Nussbaumer

Partager