Vous êtes ici

Portrait d'Ambassadeur - Michel Husser

Rencontre avec Michel Husser, Président de l’Association des Etoiles d’Alsace.

Vous êtes membre du Club des Ambassadeurs d'Alsace. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de votre engagement ?

« C’est plus qu’un engagement, c’est un fait, un état et je le revendique naturellement, car je suis né dans une famille de restaurateurs depuis 4 générations qui ont pratiqué leur métier en symbiose totale avec cette région.

Notre hôtel-restaurant est une vieille maison à colombage et nous respectons notre terroir dans l’expression de notre cuisine. »

DR

Semaine alsacienne à La Réunion

Pouvez-vous nous décrire votre activité ?

« Depuis que j’ai cédé les clefs du Cerf à mes filles, Clara et Mélina, et à leur associé, Joël Philipps, je fais du Consulting Culinaire, ce qui me permet encore de voyager et d’avoir des contacts et des échanges extraordinaires…

Je reviens de La Réunion où j’ai préparé une cuisine alsaco-réunionnaise tout à fait intéressante pour bientôt repartir au Maroc. Plus proche de nous…La Vieille Enseigne à Strasbourg où j’ai apporté mon aide à l’élaboration de la carte qui présente le meilleur du terroir alsacien.

Je suis également Président de l’Association des Etoiles d’Alsace qui regroupe des restaurateurs et des artisans et dont le but est de faire rayonner l’excellence de la gastronomie alsacienne au travers diverses actions comme les diners de gala et/ou de bienfaisance, des opérations de soutiens (Bocuse d’Or, les Potiers d’Alsace etc….), des éditions de livres et une communication notamment vers les jeunes pour faire connaître la grande gastronomie (La formule jeune). »

DR

Quel a été votre parcours ?

« Après avoir appris mon métier très tôt aux côtés de mon père, j’ai complété mon apprentissage de la cuisine à l’Ecole Hôtelière de Strasbourg, puis auprès de grands chefs comme Paul Haeberlin, Alain Senderens. J’ai également eu la chance de par mon métier de beaucoup voyager à travers le monde (Asie, Europe, Etats-Unis), ce qui m’a conforté dans l’idée que pour mieux connaître une région ou un pays, déguster la cuisine de terroir était une moyen très efficace, car elle exprime non seulement les goûts, mais aussi l’histoire et la culture. Ceci m’a tout naturellement incité à présenter une cuisine très influencée par notre terroir en utilisant des ingrédients et des saveurs propres à notre région, trouvés chez des producteurs et artisans locaux.

C’est ce qui a contribué à faire mon succès auprès de la clientèle du Cerf. »

DR

Comment s'exprime votre engagement en faveur de l'Alsace ?

« Lorsque je voyage et que je pratique mon métier à l’étranger, je prépare toujours une cuisine très inspirée de notre terroir, accompagnée évidemment de Vins d’Alsace. J’ai par ailleurs pu constater que c’est un excellent sujet de conversation avec la clientèle ! La cuisine a toujours été un moyen d’échange et de contact intéressant et inépuisable… »

DR

Êtes-vous alsacien d'origine ou de cœur ?

« Je suis alsacien d’origine et de cœur ! »

DR

En visite à Montréal.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus en Alsace ?

« L’Alsace est un territoire très dynamique et très ouvert sur le monde extérieur. Les gens y sont chaleureux et aiment se faire plaisir en allant au restaurant. Nous sommes une des régions les plus denses en nombre de restaurants de qualité, et pas seulement dans les villes, mais aussi dans les campagnes. En cela, j’ai eu beaucoup de chance d’être né en Alsace pour pratiquer ce métier ! »

DR

S'il n'était possible d'utiliser qu'un seul argument, lequel choisiriez-vous pour inciter un de vos contacts à venir en Alsace ?

« La qualité de vie est exceptionnelle et l’environnement formidable... On trouve tout et on peut tout faire en Alsace ! »

DR

Quels sont vos "outils" pour vendre l'Alsace ?

« A travers mon métier de consultant culinaire, pour mes amis ou ma famille, lorsque je cuisine je n’oublie jamais mes racines alsaciennes et comme la cuisine est un "acte d’amour", c’est un outil très convaincant ! »

DR

Semaine alsacienne à La Réunion

Si l'Alsace était...

  • Un moment ? « Une grande promenade en automne dans les forêts alsaciennes, suivie d’une dégustation d’une choucroute exceptionnelle, comme au Cerf ! »
  • Une histoire ? « Le paradoxe alsacien de Hans im Schnockeloch ! »
  • Un cadeau ? « Une boîte de bredele. »
  • Une personne ? « Gérard Oberlé pour sa culture, sa générosité, son bien-vivre et bien-manger. Cookie Dingler, le très sympathique compositeur alsacien ! »

DR

Un mot pour la fin ?

« Leben wie Gott in Elsass… Vivre comme Dieu en Alsace. »

DR

Le A Coeur dans le désert d'Abu Dhabi.

Partager