Vous êtes ici

Yzabel Chalaye

Rencontre avec Yzabel Chalaye, animatrice de l’émission "On cuisine ensemble" sur France Bleu Alsace.

Vous êtes membre du Club des Ambassadeurs d'Alsace. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de votre engagement ?

« Je m’engage en tant qu’Ambassadrice d’Alsace parce que chaque jour, à travers l’émission de cuisine que j’anime sur France Bleu Alsace, je mets à l’honneur notre magnifique région et sa richesse culinaire. Une gastronomie qui traverse depuis maintenant de nombreuses années notre frontière et qu’il faut continuer à soutenir. Et au-delà de la gastronomie, c’est également ma région que j’aime tant que je mets à l’honneur en invitant chaque jour des chefs de restaurants de toute l’Alsace en parlant également du patrimoine de l’Alsace et de ses beautés. »

Pouvez-vous nous décrire votre activité ?

« Je suis animatrice radio depuis 25 ans à France Bleu Alsace qui fait partie de Radio France. Depuis maintenant plus de 10 ans, j’ai une passion, la gastronomie alsacienne, que je porte chaque jour à l’antenne durant une émission de cuisine quotidienne le matin. »

Quel a été votre parcours ?

« Après avoir eu mon bac littéraire, je voulais me consacrer au théâtre. J’ai postulé au TNS mais la vie en a décidé autrement, et j’ai été embauché pendant 3 ans à France 3 Alsace, la télévision. J’ai pu exercer un métier merveilleux : l’animation. C’est en faisant des remplacements dans une radio estudiantine que j’ai découvert le monde de la radio. Ce média m’a tout de suite attiré, le direct, l’instantanéité, et la rigueur m’ont convaincu à postuler à Radio France. J’ai été embauché en septembre 1996, et depuis je remercie le ciel chaque jour de me donner la chance de faire ce métier incroyable et si fantastique. »

Comment s'exprime votre engagement en faveur de l'Alsace ?

« Mon engagement, ce sont mes émissions de cuisine. Chaque jour, durant une heure, une ville, un village, un restaurant, un chef et des produits locaux sont mis en valeur. L’Alsace regorge d’hommes et de femmes merveilleux que j’aime mettre à l’honneur. »

Êtes-vous alsacienne d'origine ou de cœur ?

« Je suis alsacienne d’origine, étant née à Strasbourg, mais mes parents n’étaient pas du tout alsaciens. Nous habitions dans un petit village, La Wantzenau, qui a bien grandi, mais qui à l’époque n’était composé que d’alsaciens et alsaciennes de souche. Ma famille, d’origine juive, a dû un peu batailler pour se faire accepter, mais une fois que cela a été fait, nous avons trouvé une patrie pour la vie. Je suis aussi alsacienne de cœur, car où que j’aille dans le monde, mon Alsace me manque toujours et quand je rentre de mes déplacements, la première que je viens saluer, c’est notre cathédrale dont je suis infiniment amoureuse. Ses vibrations me donnent une énergie incroyable. »

Qu'est-ce qui vous plaît le plus en Alsace ?

« La diversité de son territoire. Du Sud a Nord et de l’Est à l’Ouest, l’Alsace est si incroyablement différente et pourtant très similaire. La nature est sublime, les vignes, les collines, la plaine. J’ai un amour infini pour ma ville Strasbourg. Il y fait bon vivre. Une ville dynamique, et sa cathédrale dont je ne me lasserai jamais. Et puis bien sûr, ce qui me plait également c’est la gastronomie, tellement riche, tellement succulente. En grande gourmande, je me régale toujours autant de flammekueches, de spaetzles, de foie gras, et de bons vins. »

S'il n'était possible d'utiliser qu'un seul argument, lequel choisiriez-vous pour inciter un de vos contacts à venir en Alsace ?

« Visiter l’Alsace, en découvrir toute sa splendeur et décider de venir y vivre. »

Quels sont vos « outils » pour mettre en lumière l'Alsace ?

« C’est la radio, bien entendu, mes émissions de cuisine qui sont plutôt bien suivis dans la région et même au-delà. »

Si l'Alsace était...

  • Un moment ? « Quand l’Alsace a été à nouveau annexée à la République Française après la 1ère guerre mondiale. »
  • Une histoire ? « La légende du diable retenu prisonnier dans la cathédrale et le vent qui souffle sur le parvis et qui l’attend. »
  • Un cadeau ? « Un kougelhopf parsemé de sucre glace et d’amandes. »
  • Un sens ? « La vue. »
  • Une personne ? « Tomi Ungerer. »

Un mot pour la fin ?

« Je suis très honorée d’être Ambassadrice d’Alsace. Ma région est dans mon cœur et dans ma vie pour toujours. »

Crédit photo : Frédéric Bélot, Directeur des programmes de France Bleu Alsace

Partager